samedi 30 juin 2018

Redynamisation du centre ville d'Argenteuil ; affichage peu convaincant (CM du 29 juin 2018)

Mon intervention lors du conseil municipal du 29 juin 2018 concernant la délibération n°1 "Redynamisation du centre ville d'Argenteuil : approbation de la candidature à l'appel d'intérêt général" :
"Merci M. le maire,
C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de cette délibération visant la revitalisation du centre-ville. Et cela a suscité quelques interrogations et réflexions.
Tout d’abord je suis resté un peu sur ma faim car beaucoup de belles intentions sont annoncées mais il n’en ressort que trois projets.
Concernant ces intentions, quand seront-elles développées ?
Vous indiquez par exemple « Le développement d’un parcours sur pontons en
berges de Seine avec amarrages de péniches. » Comment l’accès à la Seine se fera-t il ? Le projet du boulevard urbain sur une portion de la RD 311 va-il être lancé ?

Pour la requalification des abords du marché Héloïse et la densification de l’accès par transport en commun du centre-ville, nous pourrions faire d’une pierre deux coups en faisant passer le bus en site propre « Bus entre Seine » boulevard Héloïse puis boulevard Gabriel Péri et non Boulevard Gallieni et Jeanne d’Arc, avec au passage la destruction des arbres et des parkings de cette rue. Le boulevard Héloïse pourrait alors être complètement requalifié avec des voies dédiées aux bus et aux vélos.  Et en même temps les abords du marché pourraient être retravaillés. Le trajet du bus en site propre mérite une réelle concertation et non la présentation d’une décision déjà actée.

Vous indiquez aussi vouloir reconvertir l’ancien Hôpital d’Argenteuil aujourd’hui désaffecté, avez-vous des précisions à nous donner ? Est-ce du coup la fin du projet du musée d’Argenteuil?

Votre fiche projet n°2 m’a laissé quelque peu pantois !
Après avoir imposé le stationnement payant sur tout le parking de surface du centre-ville, excepté l’ilot Héloïse, en supprimant au passage la gratuité de la pause méridienne, après avoir imposé le projet « Cap Héloïse », 40000m² de bétonnage devant les berges de Seine, sans aucune consultation ni des élus, ni de la population, alors qu’à l’époque vous vous étiez violemment opposé au centre commercial « Côté Seine », vous voulez maintenant mettre en place une instance de « concertation » avec les différents acteurs du commerce pour garantir la diversité et la complémentarité de l’offre commerciale. Du coup, cette concertation permettra-t-elle, le cas échéant, de remettre en question votre politique de stationnement et le projet « Cap Héloïse » ?
En effet le stationnement payant diminue l’attractivité du centre-ville, les commerçants souhaiteraient plutôt à minima 30 minutes de gratuité, et le parcours supposé du centre commercial « Cap Héloïse » vers le centre-ville est purement fictif. L’expérience montre que la création d’un centre commercial proche d’un centre-ville paupérise ses commerçants. La création d’emploi d’un côté est souvent dépassée par la perte d’emplois de l’autre côté.

Voilà M. le maire quelques réflexions et questions que j’apporte au débat.

Peu convaincu par cet affichage, je m’abstiendrai sur cette délibération." 

Document "Centre ville vivant"

La délibération

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire